Renouvellement de l’air non conforme dans le bâtiment EOS

masqueAyant des doutes sur le fonctionnement du système d’aération du bâtiment EOS et notamment des « plafonds actifs » qui réchauffent ou refroidissent mais aussi aspirent et soufflent l’air, le CHSCT a demandé des mesures sur les débits d’air obtenus aux bouches d’aération du plafond.

Les résultats obtenus sont mauvais, les débits d’air sont insuffisants et non conformes à la loi, le code du travail imposant des débits minimum par employé et par heure (25M3/H dans les bureaux et 30 m3 dans les salles de réunion).

Les mesures montrent que dans certains open-space et de nombreuses salles de réunion nous sommes en dessous de ces débits minimum. Bizarrement certaines bouches d’aération ne fonctionnent pas.

Nous attendons le plan d’action de la direction qui doit se retourner vers le propriétaire Generali. Sans action concrète, le CHSCT se verra dans l’obligation de lancer un droit d’alerte.

 

Cela s’ajoute aux récentes mauvaises mesures sur la qualité de l’air.

Le mauvais renouvellement de l’air peut expliquer une certaine stagnation de la pollution en interne.

 

Nous rappelons que l’employeur a une obligation de résultat en termes de santé au travail.

Imprimer cet article Télécharger cet article